L’avenir est en région pour les franchises au Québec

COURRIER DES LECTEURS. Ce n’est pas une nouveauté, mais nos régions ont le vent en poupe au Québec. Phénomène qui semble se renforcer depuis la pandémie, alors pourquoi et comment, grâce à la franchise ou plus précisément, la nouvelle forme d’entrepreneuriat encadré, les régions peuvent-elles en tirer parti?

 

1. Il y a du potentiel pour la franchise en région

Que l’on pense aux Rôtisseries St-Hubert, à BMR, Fromagerie Victoria, Brunet, Ici pneu, Fix Auto, Jean Coutu ou marché Richelieu, Sports Experts, à Energie Cardio ou au Groupe de restauration MTY et Foodtastic, l’industrie de la franchise fait tourner l’économie du Québec et plus qu’on ne le croit. En effet, selon la plus récente étude du CQF, plus de 68% du chiffre d’affaires en franchise se fait en dehors du Grand Montréal et de la ville de Québec. C’est dire que la franchise est un concept qui s’exporte en région, et il y a encore du potentiel à en croire certaines régions très ouvertes à recevoir de nouveaux concepts en franchise. On soulignera la Montérégie qui devance toutes les régions tant en termes d’emplois que de revenus.

Etude Indicia pour le CQF juin 2023

 

2. Être numéro 1 dans le village plutôt que numéro 10 en ville!

Sage proverbe venu de ma grand-mère qui avait le sens du commerce. Effectivement, il est souvent plus facile d’être visible et de créer la différence avec un concept qui n’est pas présent en région. La forte concentration d’habitants dans les grandes villes jumelée avec une compétition féroce dans certains secteurs, force les franchiseurs à déployer beaucoup d’effort pour être visibles, différents et sortir l’arbre de la forêt. En région, certains concepts se distinguent et créent la diversité.

 

3. Les missions économiques régionales: un soutien trop peu exploité

La plupart de nos régions possèdent leur service économique qui travaille énergiquement à leur développement. Leur mission, aider et faciliter l’implantation ou la création de compagnies locales afin de développer l’économie de la région.

On peut souligner quelques exemples de région qui voient en la franchise, un potentiel de développement. L’exemple du Saguenay, membre du CQF, est à ce titre très intéressant. La région a souhaité miser sur la franchise pour sa reprise économique, et pour cela, Promotion Saguenay travaille en étroite collaboration avec le Conseil québécois de la franchise pour former ses collaborateurs au modèle d’affaires de la franchise.

La pandémie a laissé des traces avec des espaces commerciaux vides. Ainsi, à travers son programme d’accompagnement de futurs entrepreneurs, Promotion Saguenay fait la promotion de l’entrepreneuriat encadré à la franchise. L’objectif est le suivant: attirer des franchiseurs avec de futurs candidats qualifiés et formés au modèle d’affaires de la franchise. Belle initiative que le Conseil québécois de la franchise encourage fortement, et qui a donné naissance au tout premier Forum franchise édition Saguenay qui se déroulera au printemps prochain du 30 mai au 1 juin.

Les villes, les sociétés de développements commerciales, se rapprochent de plus en plus du Conseil québécois de la franchise pour dynamiser leurs centres-ville et apporter des outils aux franchiseurs. De formidables relais en région pour aider à relancer l’entrepreneuriat par la franchise.

 

4. De très beaux concepts de franchises naissent en région

La franchise se crée partout en région et de beaux concepts y sont nés. Restauration, automobile, services aux entreprises et à la personne et bien d’autres, la franchise régionale s’est considérablement développée ces dernières années et n’a pas fini de poursuivre son expansion. Quelques-unes d’entre elles que nous connaissons bien… Piazzeta, Sushi Taxi, Fromagerie Victoria, Benny, Normandin, Chocolat Favoris, Amibouf, le Groupe Adèle, Aki sushi, Automod…

 

5. «Un franchisé du coin», la solution rassurante pour un franchiseur

Plusieurs raisons à cela. D’une part parce qu’un franchisé dans sa région est censé connaître son «petit coin de pays» et donc, son implication dans la communauté est un atout majeur pour une marque qui s’installe. D’autre part, avec la pénurie de main-d’œuvre que le Québec connaît actuellement, avoir l’implication d’un franchisé motivé par le retour rapide de son investissement est rassurant pour un franchiseur.

En somme, nos régions ont de l’avenir et rien ne peut arrêter la franchise, la créativité de nos entrepreneurs en franchise.

 

6. Encourager et développer l’achat local

Enfin, et pas des moindres, la franchise comme moteur économique régional, c’est aussi faire affaire avec des entreprises locales. Que se soient des produits ou des services, une franchise permet souvent de faire travailler l’écosystème local; et le faire savoir auprès de sa clientèle, permet d’être mieux adopté et apprécié de ses clients. Les valeurs d’une entreprise en franchise se voient à travers ses engagements et le fait local devient un élément de distinction qui peut faire la différence tant pour ses clients, pour ses futurs candidats en franchise, que pour les employés.

 

INFOLETTRE

 

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT ET RECEVEZ UN LAISSEZ-PASSER POUR TOUS LES SALONS EXPO FRANCHISE

 

Abonnement Newsletter - Québec Franchise

 

Membre du :

 

    © 2024 Québec Franchise. Tous droits réservés depuis 1999.